DANELEC82

Danelec82 – Electricien à Moissac de l’électricité générale à la domotique en passant par le câblage des réseaux informatiques.

Spécialiste en pose d’alarme intrusion, vidéo surveillance,danelec82 peut assurer la sécurisation de votre habitation ou vos bureaux.

Dépannage, pour résoudre tous vos problèmes électriques vous pouvez compter sur notre savoir faire. Et parce que certaine pannes révèlent de l’urgence, nous intervenons dans les plus bref délais dans notre zone de couverture du 82 et 47.

Articles

Qu’est-ce qu’une box domotique ?

Une box domotique est un boitier permettant de centraliser le contrôle d’objets connectés pour la maison. A l’aide de sa Box Domotique, l’utilisateur peut par exemple :

·        surveiller son domicile à distance en recevant le flux vidéo en temps réel d’une ou plusieurs webcam(s) installées à son domicile,

·        être alerté en cas de d’incendie ou d’intrusion : grâce à des détecteurs de fumée, d’ouverture ou de mouvement reliée à la centrale domotique,

·        programmer les éclairages chez soi afin de simuler une présence à son domicile,

·        programmer son système de chauffage et réaliser des économies d’énergie,

·        régler la fermeture ou l’ouverture de volets roulants à l’heure de son choix.

Comment ça marche ?

La centrale domotique est un boîtier relié à l’alimentation électrique qui traite les informations en provenance de différents capteurs installés à son domicile.
Elle possède une batterie de secours qui lui permet d’être opérationnelle même en cas de coupure du courant.

 

Une fois connectée à  la box ADSL( Free, Orange, SFR…), elle se synchronise avec différents accessoires (détecteurs, webcam). Cette étape s’effectue via une interface accessible depuis un navigateur web.
L’utilisateur peut ensuite configurer sa box domotique via l’interface web/mobile.

Son activation et son appairage avec les différents accessoires requiert une étape de validation.

 

La Box domotique peut communiquer de différentes manières avec l’utilisateur soit envoyer le message via un Smartphone, une tablette ou un ordinateur compatible IOS ou android.

 

 

Article Suivant

VMC double flux et simple flux : quelle différence ?

Ventilation Mécanique Contrôlée:

La ventilation mécanique contrôlée est, dans le bâtiment, un dispositif mécanique destiné à assurer le renouvellement permanent de l’air à l’intérieur des pièces, notamment pour les pièces dites humides: salles de bains, toilettes, cuisines, etc..

Avec une VMC simple flux, l’air neuf pénètre dans le logement à travers des entrées ouvertes sur l’extérieur ,on parle de VMC auto réglable detype A ou B, avant d’être évacué par les bouches d’extraction une fois chargé en humidité. L’inconvénient de cette méthode est qu’elle fait chuter la température de l’air intérieur en hiver, puisque la source d’air provient directement de l’extérieur, ce qui force votre système de chauffage à compenser en consommant plus d’énergie.

La VMC double flux résout ce problème en croisant l’air neuf entrant et l’air vicié sortant dans un échangeur thermique, sans que les deux flux ne se mélangent. Ainsi, l’air neuf est préchauffé avant d’être diffusé dans les pièces du domicile.

Une VMC double flux pour qui ?

Il est plus aisé d’installé une VMC double flux dans une maison neuve car, dès le départ, les plans intègrent la place nécessaire pour l’équipement et les gaines dans lesquelles l’air va circuler. Toutefois, il est possible d’en faire poser une dans le cadre d’une rénovation en procédant à des travaux d’aménagement, sachant que plusieurs aides financières peuvent vous permettre de réduire cet investissement.

Sachez tout de même qu’il faudra poser bon nombre de tuyaux pour faire passer les gaines de la VMC et que cela peut parfois poser problème si vous ne disposez pas de beaucoup d’espace (peu de hauteur sous plafond par exemple).

VMC Hygroréglable type B…

Comme la VMC hygro de type A, le système hygroréglable type B adapte les débits d’air en fonction de l’humidité de la pièce.

La VMC hygro B associe des bouches d’extraction hygroréglables et des entrées d’air réglables, la modulation des débits s’effectuant aussi bien en extraction qu’en entrée d’air neuf.

Ce système permet d’une part d’adapter l’introduction d’air dans chaque pièce en fonction de son occupation, d’où un confort supérieur, et d’autre part d’obtenir des gains thermiques importants en limitant les déperditions dans les pièces inoccupées d’où une garantie d’économie.

Les entrées d’air hygroréglables, à l’instar des bouches d’extraction hygroréglables, sont à débits variables, un détecteur réactif à l’humidité modifiant la section de passage d’air.

Atouts de la VMC Hygroréglable Type B :

  • Introduction d’air modulée selon l’occupation de la pièce
  • Gains thermiques importants
  • Confort optimisé : qualité d’air

Article Suivant

La prise de terre

Quel rôle joue la prise de terre ?

La prise de terre est un élément essentiel de l’installation électrique…

La prise de terre est un dispositif qui permet de canaliser le courant de défaut vers la terre et de couper automatiquement l’installation électrique afin d’assurer la sécurité des personnes.

Une prise de terre peut être réalisée par :

  • une boucle en fond de fouille ;
  • un ou des piquets de mise à la terre ;
  • d’autres solutions moins courantes : conducteur enterré, plaque mince enfouie, poteau métallique.

Après l’installation de la prise de terre, il est nécessaire de contrôler sa résistance à l’aide d’un ohmmètre de terre. Elle doit être inférieure à 100 Ohms pour un disjoncteur différentiel général de 500mA.

1-     En électricité, elle doit assurer une fonction de sécurité par rapport aux risques d’électrocution en cas de défaut d’isolement. Elle établit un contact permanent entre la masse terrestre et la masse métallique d’un appareil ou d’une installation électrique.

2-     Elle doit également permettre de réduire les champs électriques émis par les différents consommateurs électriques présents dans les habitations.

La norme officielle NF C15-100 stipule que la prise de terre doit avoir une résistance maximale de 100 ohms, lorsque l’installation est équipée d’un disjoncteur différentiel de 500 mA. Les recommandations en habitat sain préconisent, pour une terre de qualité, une résistance inférieure à 50 Ohms.

Concrètement, en Biologie de l’Habitat, plus la résistance de la prise de terre est faible, mieux c’est, car les différents champs électriques sont mieux évacués à la terre. Notre exposition est donc moindre et nous sommes mieux protégés.

En effet, l’absence de prise de terre peut entraîner des champs électriques importants, favorisant le stress, les troubles du sommeil de la nervosité, irritabilité, maux de tête, etc.

La prise de terre, essentielle pour la sécurité électrique !

Et déterminante contre les champs électromagnétiques de basse fréquence

Qu’il s’agisse de la sécurité dans l’habitat ou de la qualité de vie, il est donc primordial que la prise de terre soit d’excellente qualité.

Article Suivant 

Caméra wifi

Caméra wifi : comment ça fonctionne ?

 

Caméra wifi…

Les technologies évoluent  vite et les entreprises sont de plus en plus nombreuses à s’équiper de systèmes de sécurité intégrant des caméras wifi sans fil.

Comment fonctionnent les caméras wifi ?

Sont-elles aussi performantes que les caméras filaires ?

Comment choisir une caméra sans fil ?

Comment fonctionnent les caméras wifi ?

Le wifi permet de bénéficier d’une connexion de type Ethernet sans fil pour relier la caméra et le routeur (box Internet par exemple).

La caméra doit toutefois être alimentée en électricité.

La portée du réseau peut attendre 100 mètres, cette portée peut être améliorée en ajoutant un répéteur, les cameras wifi peuvent être utilisées à l’intérieur comme l’extérieur.

Camera wifi : les avantages !

L’avantage le plus évident de la caméra wifi est qu’elle ne vous oblige pas à installer du câblage entre votre routeur et votre caméra.

Vous visualisez les images sur votre ordinateur, votre tablette ou votre smartphone.

Vous pouvez les regarder en direct ou en différé, les conserver sur votre serveur ou dans le cloud, utiliser des logiciels associés.

Evolutivité : un système de vidéosurveillance numérique peut facilement s’adapter à vos besoins sans qu’il n’y ait de modifications importantes de l’infrastructure réseau.

Les systèmes IP /wifi sont en général moins chers que les alternatives filaires à câblage coaxial. Les coûts de gestion sont aussi inférieurs.

Comment choisir une caméra wifi ? Combien ça coûte ?

La possibilité d’être connectée en wifi est une caractéristique parmi d’autres.

Les caméras wifi sont des caméras IP dont le tarif dépend des fonctionnalités.

Les prix démarrent autour de 80 euros et peuvent grimper très vite.

Pour en savoir plus sur les caméras IP, n’hésitez pas à nous consulter.

 

 

Article Suivant

Alarme filaire ou sans fil

Alarme de maison : filaire ou sans fil ?

 

Alarme filaire ou sans fil ?

 

Faut-il opter pour une alarme sans fil ou filaire ?

Une alarme filaire est-elle moins bien qu’une sans fil ?

Cette technologie est-elle plus ancienne donc moins performante ?

Les alarmes filaires et les alarmes sans fil présentent de nombreuses différences mais leur fonction principale reste la même :

Dans les deux cas, la centrale d’alarme est le cœur (ou le cerveau) du système de protection.

Elle est reliée à des détecteurs placés dans différentes pièces de l’habitat.

Lorsqu’un détecteur décèle une intrusion suspecte, il communique l’information (émission d’alerte) à la centrale (par câbles électriques pour l’alarme filaire, par ondes radios pour l’alarme sans fil).

 

Vous recherchez un système d’alarme pour votre maison simple à installer et au meilleure coût ?

Choisissez une alarme de maison sans fil de type Delta Dore par exemple d’une autonomie batterie garantie 10 ans,

De plus, elle s’intègre parfaitement à tous les intérieurs.

Votre habitation est en construction ou en rénovation ? Vous pouvez optez pour une alarme filaire,le surcoût du tirage des câbles étant dérisoire.

 

Les atouts d’une alarme filaire :

Son principal avantage réside dans sa fiabilité et sa sécurité. Peu de personnes connaissent les différentes façons de la pirater.

D’ailleurs, la rupture des câbles provoque systématiquement le déclenchement de l’alarme, de quoi dissuader les cambrioleurs.

Par ailleurs, son fonctionnement ne peut être corrompu par des éléments pouvant bloquer les ondes radio de détecteurs tels que le sol, les murs et le plafond.

L’alarme filaire est l’un des meilleurs choix si votre maison est encore en construction.

 

Les avantages d’une alarme maison sans fil :

Si vous optez pour une alarme maison sans fil, vous allez bénéficier des avantages suivants :

  • Pas de nécessité de raccordement au réseau électrique : il n’y aura pas de soucis en cas de coupure de courant
  • Possibilité de moduler le système et de le déplacer à l’endroit que vous voulez le plus surveiller
  • Discrétion

Dans tout les cas et pour être certain que votre système d’alarme sans fil soit résistant aux tentatives de neutralisation,il doit être certifié NFA2P.

C’est une garantie de qualité des alarmes maison, et plus particulièrement en matière de résistance aux tentatives de neutralisation telles que l’arrachement, la destruction, la désactivation ou encore le brouillage.

Vous recherchez un système d’alarme pour votre maison ,Vous souhaitez en savoir plus sur les différents systèmes d’alarme

contactez nous en ligne ou par téléphone pour une étude et diagnostic gratuit…

Choisissez une alarme de maison sans fil. De plus, elle s’intègre parfaitement à tous les intérieurs.

 

 

Article Suivant

Mise en sécurité electrique

Mise en sécurité et mise en conformité : quelle différence ?

Mise en sécurité électrique  :

 

L’installation électrique représente entre 5 et 9 % du budget de construction d’une maison. Un chiffre important qui mérite une attention particulière, car la sécurité des occupants est en jeu : chaque année, 3 000 personnes sont victimes d’électrisation (choc électrique) et 40 personnes décèdent par électrocution. Environ 50 000 incendies se déclarent suite à un problème de source électrique.

Lors de sa construction, un logement est obligatoirement en conformité à la norme électrique NF C 15-100 en vigueur, sinon il ne pourrait être alimenté en électricité par les distributeurs EDF,ENGIE.. .

Mais le logement et l’installation électrique vieillissent et la norme évolue, au regard des besoins des habitants et des technologies. Le logement peut donc ne plus être “à la norme”, mais doit rester en sécurité et adapté aux besoins.

Différence entre Conformité et Sécurité…!

 

  • La mise en conformité consiste à remettre la totalité d’une installation à la norme en vigueur, soit la NFC 15-100,   La norme NF C 15-100 est la bible normative de tout électricien. Elle détaille les caractéristiques des installations électriques et les règles de mise en œuvre.

 

  • La mise en sécurité d’un logement consiste à atteindre un seuil minimal de sécurité permettant d’assurer la protection de ses habitants et de leurs biens (défini par l’article R 134-11 du décret du 22 avril 2008).

Mise en sécurité : ce que préconise le Consuel :

 

  • Elimination de tout risque de contact direct avec des pièces nues sous tension, avec la protection mécanique des conducteurs
  • Protection des conducteurs électrique par disjoncteurs.
  • Respect des règles liées aux zones dans les salles d’eau et présence d’une liaison équipotentielle des terres.
  • Protection par dispositif différentiel à l’origine de l’installation, appropriée aux conditions de mise à la terre.
  • Présence d’un Inter général de commande et de protection 30mA.

Le disjoncteur différentiel 30 mA c’est bien … mais sécurisez votre installation c’est encore mieux :

installer des prises conformes (phase + neutre + terre)

Mettre des boitiers étanches autour des connexions nues ou apparentes

Mise en place de la liaison équipotentielle pour une mise à la terre de la salle de bain.

Relier les tuyauteries eau chaude et eau froide, la vidange et la bonde  de la baignoire ou douche s’ils sont en cuivre .

 

En conclusion ,il est donc essentiel de faire vérifier régulièrement son installation électrique par des professionnels  qualifiés et de la faire évoluer en s’appuyant sur la norme NFC15-100, environ tous les 10 ans.

 

 

Article Suivant

Lire la suite

Piscine

Quelle NORME régit l’éclairage d’une piscine ?

Piscine,quelle NORME  ?

C’est la norme C 15-100 section 702 publiée par l’U.T.E,


Comme dans une salle de bains, trois volumes ont été définis dans et autour des piscines. 


Le
volume 0 définit l’intérieur des piscines, dans ce volume, aucun appareillage n’est autorisé à l’exception de ceux alimentés en très basse tension (TBTS) soit 12 volts alternatif ou 30 volts continu.

Le volume 1 s’étend jusque 2 mètres de longueur autour de la piscine et 2,5 mètres de hauteur.

Dans ce volume, les appareillages ne sont pas admis sauf dans le cas d’une alimentation électrique très basse tension (TBTS) soit 12volt alternatif.

Le volume 2 évolue à partir de la limite du volume 1 et jusqu’à 1.5 mètres de longueur autour de la piscine et 2,5 mètres de hauteur

Les appareillages sont acceptés s’ils sont alimentés en TBTS ou protégés par un disjoncteur différentiel 30 mA ou un transformateur de séparation.

Les luminaires sont de type classe 2.

Évidemment, pour l’équipement de vos terrasses, exiger un indice de protection minimum de 65 concernant vos luminaires.

Produits spécialement adaptés à sa piscine…

Étant donné ces normes drastiques, il existe alors des produits spécialement adaptés à la piscine.
Par exemple, dans le volume 0 d’une piscine enterrée, on trouve généralement un éclairage…

Que ce soit pour se baigner en toute sécurité la nuit ou pour décorer en illuminant la piscine de plusieurs couleurs.

Il faut donc choisir un projecteur de piscine qui va être alimenté par du 12 volts alternatif.

Si vous souhaitez installer un éclairage de décoration ou de balisage autour de la piscine,

il faudra alors faire attention au volume dans lequel vous l’installez et prendre en considération la norme en vigueur.

Pour des spots encastrés de sol qui seraient situés à moins de 2 mètres du bassin,

vous êtes dans le volume 1 et devrez mettre des luminaires étanches alimentés en très basse tension soit 12V alternatif.

Le transformateur devra être déporté pour se trouver hors volume.

 

 

Article Suivant

Risque incendie electrique

Pourquoi faire vérifier son installation électrique ?

Risque incendie electrique…

 

La cause de 25 % des incendies domestiques est liée à une installation électrique défectueuse. Il peut s’agir de câbles anciens ou rafistolés, défectueux ou d’une surchauffe car une demande trop élevée en électricité.

De plus en plus d’appareils électriques trouvent leur place dans notre logement, et nous avons besoin de multiples sources d’alimentation : certaines anciennes installations n’ont pas été conçues pour fournir autant d’énergie.

S’il y a bien un domaine où l’expertise est nécessaire, c’est celui de l’installation électrique, Pourquoi ?
Eh bien, parce que ces travaux de mise aux normes, de réparation, d’amélioration, de vérification du tableau electrique , sont la garantie de votre sécurité !

25 % des incendies dans des habitations sont d’origine électrique !

 

Connaissez-vous les risques d’électrocution ou de décharges avec une installation electrique défaillante ?

Beaucoup de maisons anciennes n’ont pas bénéficié de travaux d’électricité qui leur permettent d’assurer une sécurité efficace quotidienne.

 

Les principales causes sont :

 

  • l’échauffement des câbles dû à une surcharge,
  • le court-circuit entraînant un arc électrique,
  • un défaut d’isolement conduisant à une circulation anormale du courant entre récepteur et masse ou entre récepteur et terre,
  • des contacts défectueux (de type connexion mal serrée ou oxydée) entraînant une résistance anormale et un échauffement,
  • la foudre
  •  L’absence de mise à la terre de l’installation

L’installation électrique :

 

Si vous rénovez un logement, n’omettez surtout pas de réfléchir au plan de votre installation électrique et à sa mise aux normes, le tableau électrique sera changé lui aussi, et vous serez sûrs d’être en sécurité et prêts pour une location ou  revente éventuelle, sachant qu’en cas de revente une habitation dont l’électricité n’est pas sécurisée sera moins tentante pour les acheteurs.

Comment éviter l’incendie électrique à la maison ?

Une installation électrique saine ,réduit considérablement le risque d’incendie (Norme NFC 15-100).

Pour garantir la sécurité électrique, il est donc essentiel de prévoir des dispositifs permettant d’interrompre le passage du courant. C’est le rôle qui est dévolu aux disjoncteurs et Interrupteur différentiel.

• Un disjoncteur coupera automatiquement le courant en cas de court-circuit
• Des protections différentielles qui se déclencheront si elles détectent un courant de fuite entre une phase et la terre de l’installation

 

Faite vérifier par un électricien qualifié votre installation électrique et n’oubliez pas de vous équiper de détecteurs de fumées dans vos locaux techniques. 

 

 

Article Suivant

Détecteur de fumée

Détecteur incendie et certification NF 292 !

Normes techniques :

Le détecteur de fumée installé dans l’appartement ou la maison doit comporter la mention CE. Il doit respecter la norme NF EN 14604, norme qui doit être vérifiée par un laboratoire agréé.

– La norme EN 14604 est bien obligatoire…

Par contre la certification NF 292 n’est pas imposée par la loi. Elle constitue cependant une démarche volontariste du détecteur de fumée. Il est soumis à un plus grand nombre de contraintes. Il offre ainsi un service supérieur destiné à répondre aux besoins du consommateur.

La certification NF 292 est délivrée par l’AFNOR, Association Française de Normalisation, ce qui n’est pas le cas de la norme EN 14604. Un détecteur de fumée NF 292 est donc validé par un organisme indépendant français.

 – Faut-il se passer de la certification NF 292 ?

Sur un plan légal, la certification NF 292 n’est pas obligatoire. Elle reste un gage de qualité, de sécurité et de simplicité d’usage du produit.

La certification NF 292,va au-delà de la norme EN 14604.

Pour être certifié NF 292, un détecteur incendie doit comporter les caractéristiques essentielles suivantes :

1-  être photoélectrique : il s’active sur le principe d’une réaction suite à la diffusion ou la transmission de la lumière

2-  être livré avec une pile, un set de chevilles et de vis, une fiche informative, une notice d’installation et de maintenance claire et explicite

3-  être suffisamment ergonomique pour limiter les risques de mauvaise utilisation (oubli de la pile, montage de la pile à l’envers, …)

4-  disposer d’un marquage et d’une documentation en français

5-  son fabricant adhère à un éco-organisme et il met une assistance téléphonique à la disposition du consommateur.

 

 

Article Suivant

La foudre

La foudre et les surtensions

La foudre…

Contrairement à une idée reçue, couper l’alimentation électrique ne garantit pas totalement de se prémunir contre les surtensions,

C’est pourquoi il est toujours préférable d’installer un parafoudre.

La foudre peut provoquer des surtensions dans les installations avec le risque d’endommager gravement les appareils tels qu’ordinateur, télévision, lecteur de DVD, etc.

Si le paratonnerre protège contre un choc direct de la foudre, il n’est d’aucune utilité si c’est une ligne qui est touchée.

Dans ce cas, la forte surtension générée (parfois plusieurs milliers de volts) peut causer des dégâts sur les appareils électriques raccordés à la ligne.

C’est le rôle du parafoudre d’écouler vers la terre le maximum de ces surtensions.

Pour un parafoudre à installer dans votre tableau électrique, comptez :

  • environ 50 € pour un parafoudre protégeant votre ligne téléphonique ;
  • entre 150 et 700 € pour un parafoudre protégeant l’ensemble de votre installation.

À la maison, attention aux appareils électriques…

Dans une habitation, même équipée d’un paratonnerre, éviter de toucher des pièces métalliques (conduites et robinet d’eau),

de prendre un bain ou une douche, de manipuler des appareils électroménagers.

En l’absence de dispositifs de protection spécifiques (parafoudres par exemple),

il est recommandé de débrancher le cordon d’alimentation secteur et le câble d’antenne d’un téléviseur.

 

 

Article Suivant

Sécurité machines

Sécurité des machines – norme anti-manipulation ISO 14119

Sécurité machines… réduire le risque individuel !

 

Les machines sont équipées de commandes, d’interrupteurs et de systèmes de blocage permettant de satisfaire aux
exigences essentielles de sécurité et de santé de la directive Machines.

Il arrive encore que ces dispositifs de sécurité soient contournés, pour éviter l’arrêt de la machine en cas de défaillance par exemple, ce qui peut engendrer des conditions de travail dangereuses.

La norme EN–ISO 14119 vise à lutter contre ce phénomène et oblige les constructeurs de machines à prendre des
mesures afin d’éviter la manipulation des commandes et systèmes de sécurité industriels.

Cette norme internationale concerne les éléments de protection commandant les dispositifs de blocage, mais ne fournit
pas nécessairement toutes les exigences spécifiques pour les systèmes de blocage à clé.

DANELEC 82 propose une large gamme pour la protection des accès et arrêts d’urgence.

Les détecteurs de sécurité magnétiques permettent l’encastrement caché avec des grandes distances de commutation et des décalages élevés.

Pour les petites machines, un détecteur de sécurité peu encombrant avec unité électronique de contrôle intégrée est idéal.

Les interverrouillages de sécurité empêchent l’ouverture de portes de protection ou le redémarrage si la zone dangereuse est accessible.

La gamme de produits pour la sécurité machine est complétée de boutons d’arrêt d’urgence.

Les relais de sécurité gèrent la vérification des organes de sécurité d’un équipement ou d’une machine.

Elles constituent la solution adaptée aux applications de sécurité de tous niveaux de complexité.

Tous les signaux des détecteurs de sécurité, boutons d’arrêt d’urgence et interverrouillages de sécurité sont surveillés de façon sûre selon les exigences de la directive relative aux machines 2006/42/CE.

 

 

Article Suivant

Norme NF C15-100

Pourquoi faire évoluer la norme NF C 15-100 ?

Norme NF C15-100 / Amendement 5

La norme NF C15-100 a pour objet la sécurité des personnes et des biens et s’applique aussi bien aux bâtiments neufs qu’aux rénovations totales, modifications ou extensions.

Sur 27 millions de logements existants en France, l’Observatoire National de la Sécurité des installations Electriques annonce 7 millions de logements à risque dont 2,3 millions présentant un danger lié à la vétusté des installations électriques.

Les nouvelles dispositions de l’amendement 5 de la NF C15-100 apportent plus de flexibilité et de souplesse aux installateurs pour répondre de manière adaptée quelle que soit la complexité des besoins des utilisateurs.

Par exemple, le Titre 10 nouvellement créé se veut plus proche de la démarche de conception de l’installation électrique.


L’objectif global de cette évolution reste la redynamisation du secteur de la construction qui est une priorité majeure pour tous les acteurs de la filière électrique.

Une simplification réussie dans la salle de bains :

Jugée trop complexe, la modélisation de la salle de bains a été revue.

Le nouvel amendement segmente la création d’une installation électrique dans ce type de local en trois étapes.


Dans un premier temps, l’opérateur définit les limites de la pièce. Il repère ensuite quatre volumes.

Ce découpage de l’espace est illustré dans la norme par trois cas de figure :

  •  une baignoire ou une douche avec receveur, une douche à l’italienne et une douche à jets.

Enfin, l’installateur se réfère à un tableau pour savoir quels équipements peuvent être installés dans chaque volume.

Dans certains cas particuliers, des dispositions spécifiques complètent ces prescriptions générales. 

Votre installation électrique est-elle sûre ?

Votre logement respecte-t-il les normes de sécurité électrique ?

Devez-vous procéder à une mise en conformité électrique ? 

DANELEC 82 vous accompagne et met à votre disposition différents outils de diagnostic pour vous aider à comprendre et appliquer les évolutions de la norme NF C 15-100 sur les locaux d’habitation.

 

 

Article Suivant

Lampes Led

Opter pour les nouvelles Lampes LED

 Lampes Led…

 

Alors que les lampes fluo-compactes qui ont remplacé en seulement quelques années les lampes à incandescence et présentées comme durables, ses lampes basse consommation n’étaient en réalité qu’un palliatif temporaire avant la démocratisation de lampes bien plus performantes et écologiques : les lampes à LED .

 

Encore mieux que les lampes fluorescentes pour l’éclairage ,cela fait quelques années que les LED se font discrètement une petite place dans le rayon des lampes.

Si les premières étaient assez décevantes avec un éclairage bien trop faible et des prix dissuasifs, les dernières générations de lampes LED sont tout à fait compétitives.

 

Il existe maintenant des lampes LED dont l’éclairage équivaut à 75 W pour une consommation de seulement 11 W et une durée de vie de 40 000 heures,contre 1 000 h pour les lampes à incandescence, 2 000 h pour les lampes halogènes et 10 000 h pour les lampes fluocompactes. !

Les LED ont enfin leur place dans nos logement et devraient s’imposer progressivement, notamment parce qu’elles éclairent instantanément avec une belle lumière blanche plus naturelle.

L’Avantage des LED…

 

La durée de vie des LED va jusqu’à 40 000 heures !

A titre d’info, une lampe fluocompacte offre 10 000 heures d’éclairage, une halogène 2 000 heures et les ampoules à incandescence 1 000 heures.

L’efficacité est aussi nettement meilleure : entre 40 lm/W et 80 lm/W.

L’éclairage est instantané et le niveau maximal de luminosité est atteint dès l’allumage. Pas besoin d’attendre, les LED peuvent s’installer dans les lieux de passage comme les couloirs car dès que l’on appuie sur le bouton, c’est flux lumineux maximum.

 

Légèreté et résistance, elles chauffent moins que les lampes fluocompactes et que les ampoules à incandescence

 

Pour info : L’éclairage représente 14 % de la consommation européenne d’électricité et 19 % de la consommation mondiale d’électricité.

Bien sûr, il est préférable d’opter pour les LED car elles consomment moins d’énergie et sont très durable dans le temps. Ce qui permet de réaliser des économies intéressants mais vu l’impact écologique du process de fabrication d’une ampoule, jeter une ampoule en bon état de fonctionnement est incohérent par contre, remplacer ses ampoules à incandescence et fluocompactes au fur et à mesure et prévoir leur remplacement est judicieux !

 

 

Article suivant

RT 2012

Le matériel électrique de la RT 2012

RT 2012, Quels équipements pour répondre à la norme?

RT 2012, Réglementation thermique 2012, qui est désormais généralisée à toutes les constructions neuves, comporte trois exigences de résultat et de moyens. De celles-ci découlent une série d’équipements et de solutions techniques adaptés aux besoins d’un bâtiment basse consommation

La RT2012 est en vigueur pour les habitations résidentielles depuis janvier 2013, elle a pour but de limiter la consommation en énergie des bâtiments pour qu’ils soient le plus économe possible !

Tous les corps de métier intervenant dans la construction d’une maison neuve doivent changer leurs habitudes et le plus souvent les matériaux utilisés. Cette norme concerne donc également le matériel électrique.

Le matériel qui fera baisser votre facture d’électricité…

–        Tout d’abord le chauffe-eau électrique devient un chauffe eau Thermodynamique ou Solaire. Les économies réalisées sont énormes ! Jusqu’à 50% d’économies par rapport à un chauffe-eau standard selon les modèles…

–        Certaines VMC sont dites « très basse consommation« , elles réduisent la consommation d’électricité quotidienne (une VMC est toujours en fonctionnement). Vous avez le choix avec une VMC simple flux Hydroréglable système B qui régule le débit d’air en fonction de l’humidité intérieure ou vous pourrez aussi opté pour une VMC double flux qui permet de ne pas avoir d’entrée d’air aux fenêtres.

–        Les ampoules économiques pourront également faire baisser la facture d’électricité avec notamment les ampoules LED ou fluo compactes.

Vous savez maintenant que la RT2012 sert véritablement à faire des économies d’énergie sur la majorité des points qu’elle supervise ! Même s’il y a en effet un surcoût à la construction, la rentabilité arrive au bout de quelques années…

 

 

Article suivant

Radiateur à Inertie

Qu’est qu’un radiateur à Inertie ?

Radiateur à Inertie…

L’inertie est la capacité d’un matériau à accumuler de la chaleur et à la restituer ensuite en douceur durant plusieurs heures. Plus le matériau est lourd et épais, plus son inertie sera élevée.

L’installation d’un ou plusieurs radiateurs électriques à inertie vous permet de faire des économies avec un investissement de départ faible. Les économies seront d’autant plus grandes si vous associez le chauffage électrique à une isolation performante.

Le prix moyen d’un radiateur électrique à inertie oscille de 300€ à 1.200 €

Ce prix est bien sûr différent selon les marques, les technologies utilisées ( inertie Fonte, Aluminium,fluide…Connectés ou pas,et leurs puissance). Un prix trop bas doit vous alerter sur une qualité médiocre et une durée dans le temps limitée.

L’électricité est, certes, un combustible cher, mais le radiateur électrique à inertie possède une technologie qui permet de faire des économies d’énergie. Tout d’abord son rendement, très proche des 100%, transforme toute l’électricité que vous consommez de votre compteur en chaleur.

Les avantages de l’inertie…

  • Diffuse en continu une chaleur stable et homogène,
  • La part de rayonnement est important (environ 30%),
  • Le rayonnement permanent est gage de confort,
  • La convection est très douce surtout en inertie fluide,
  • Le gradient de température pour une hauteur de plafond standard est compris entre 1 et 2°C,
  • Pas de bruit en chauffe souvent provoqués par les assemblages de tôles,
  • Aucun contact de l’air avec des éléments surchauffés,
  • La qualité de l’air n’est pas modifiée,
  • Facile à installer et sans entretien,

Changer vos convecteurs électriques pour des radiateurs à inertie peut améliorer votre confort en répartissant mieux la chaleur dans toutes vos pièces et du sol au plafond. Les radiateurs à inertie sont également plus économes.

305€ par an, c’est le montant en moyenne des économies réalisables grâce à l’installation de radiateurs à inertie dans un logement.

 

Article suivant